Informations

Salima Souakri retrouve sa santé et se rétablit complètement du coronavirus

La secrétaire d’état chargée du sport d’élite, Salima Souakri, a révélé qu’elle s’est rétablie du coronavirus contracté deux semaines auparavant.

Le journal de la « Communauté Algérienne » a contacté la ministre chargée du sport d’élite, Salima Souakri, qui a annoncé sa guérison après avoir traversé une période de confinement délicate, suite à la contraction du coronavirus durant la deuxième semaine d’octobre, et elle a déclaré qu’un bon nombre de responsables du ministère de la santé ont été atteints par ce virus, comme le chef du bureau, le responsable du protocole, en plus d’un cas de décès.

Suite à la confirmation des cas précédents, elle a été convoquée pour effectuer des analyses qui se sont avérées positives le 9 octobre passé.

« J’ai passé la quarantaine à domicile, et ma famille n’a pas été contaminée »

Souakri a affirmé que son état de santé était critique, car elle a souffert de tous les effets de la maladie, en commençant par la fatigue et la faiblesse totale, en passant par les autres troubles de santé telle que la fièvre et les difficultés respiratoires. En citant qu’elle supporte les difficultés y compris sanitaires en déclarant : «Mon corps a souvent été exposé à de nombreuses blessures au cours de ma carrière sportive, et j’ai toujours été habituée à supporter la douleur et à résister. Je remercie dieu ne pas avoir contaminé mon mari et ma fille, et je me sens beaucoup mieux.»

Elle a aussi dit que durant la période de quarantaine, elle s’est exclue de sa fille unique Maria à laquelle elle manquait terriblement, et que c’est son mari Dziri Bilal qui a veillé à prendre soins d’elle durant sa maladie, en tâchant à ce qu’ils prennent toutes les précautions nécessaires face à la contagion.

« La diminution du nombre d’infection nous a rendu indulgents vis-à-vis la prise de précautions contre le virus »

Et concernant la cause de la contrainte du virus, Salima Souakri a dit que la diminution des infections nous a rendus indulgents quant à la prise des précautions, erreur à laquelle il ne faut pas succomber. Elle a aussi incité les gens à être prudents, peu importe la diminution des cas atteints, car ce virus est férocement dangereux pour le corps, et que sans la miséricorde de dieu, ainsi que sa condition physique, elle n’aurait pas pu y survivre.

Et pour conclure, la ministre délégué a présenté ses sincère condoléances à la famille Hassani pour la perte du défunt Hassani Mouloud, surnommé hasnaoui, priant dieu de lui pardonner et qu’il puisse l’accueillir dans son vaste paradis, et que dieu puisse donner patience à sa famille. Elle a aussi souhaité un prompt rétablissement à tous les malades.

Farida Tchamakdji / O.Dahmane

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: المحتوى محمي !!