Informations

Des ambassades délivrent secrètement des permis de vols pour l’Algérie

Les gens de la communauté se plaignent de la corruption

Plusieurs ambassadeurs et consuls ont délivré des permis permettant à leurs propriétaires d’acheter un billet d’avion pour l’Algérie au près de compagnies aériennes qui effectuent des vols au pays.

Des sources sûres ont affirmé au journal de « La Communauté Algérienne », qu’un bon nombre des membres de la communauté algérienne à l’étranger ont bénéficié de permis signés par des ambassadeurs et des consuls dans plusieurs pays, ces permis dont le journal de « La Communauté » possède des copies, permettent à leurs propriétaires d’acheter des billets d’avion avec des compagnies aériennes étrangères autorisées à voyager vers l’Algérie. Et ils se trouvent actuellement en Algérie grâce à ces permis.  

Les permis de vols sont délivrés secrètement et les raison y sont inconnues

Ces permis délivrés dans plusieurs pays et dont le journal de « La Communauté » en possède des copies, sont distribués dans un secret absolu, sans annonce des conditions de leurs obtention. Et les opération qui se déroulent ainsi sont souvent juridiquement douteuses et pas crédible.

Les citoyens bloqués et dans l’obligation de voyager convoitent tant ces permis, mais sans résultat, car les portes des consulats leurs sont fermées, et ne sont même pas délivrés aux cas d’urgence.

Cette crise des algériens bloqués pendant la période de la fermeture des frontières, a dénoncé la fébrilité des diplomates à l’étranger dans la gérance des choses, surtout après que les personnes affectés ont commence à faire de la pression à la suite de l’annulation des vols programmés jusqu’au 31 de ce mois, sans donner la moindre explication.

Les gens de la communauté dénonce la corruption concernant les permis

Plusieurs messages sont parvenus de la part des gens de la communauté, principalement de France et de Turquie, surtout ceux des cas d’urgence, dans lesquels ils se plaignent qu’il ont été victimes de négociations de la part de responsables, afin qu’ils puissent bénéficier de permis d’entrer au pays, contre des sommes d’argent dépassant les 1500 euros par personne.

Farida Tchamakdji.  

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: المحتوى محمي !!