Informations

Création de compagnies aériennes nationales visant à baisser les prix des vols

Air Algérie se limitera seulement aux vols internationaux

Le ministre des transports Lazhar Hani a déclaré hier, lundi, que l’activité d’Air Algérie se limiterait uniquement aux vols internationaux.

Les déclarations du ministre sont venues directement suite à l’annonce des décisions les plus importantes du conseil des ministres qui s’est déroulé hier. Parmi ces décisions, la replanification d’Air  Algérie, et la réduction de ses bureaux à l’étranger.

Et durant son passage en tant qu’invité à la radio nationale, le ministre a déclaré qu’Air Algérie n’a pas les moyens pour couvrir les demandes de trente six aéroports nationaux, par conséquent, elle ne se contentera que des vols internationaux après la réouverture des frontières.

Cette décision devrait contribuer à améliorer les services de l’entreprise, surtout en ce qui concerne le respect de l’heure de départ des vols entre autres.

Le ministre a affirmé qu’une entreprise publique nationale va être créée pour s’occuper du transport aérien au niveau des aéroports internes qui étaient pris en charge par Air Algérie auparavant.

Et il a ajouté que, la décision de créer une telle entreprise est venue suite aux difficultés  rencontrées par Air Algérie à gérer les vols internes et internationaux. Chose qui a engendré un mauvais service, des retards  par rapport aux heures des vols, etc.

Il a aussi indiqué que l’ouverture de l’espace aérien aux particuliers est une décision politique, et que cela ne se limiterait pas aux lignes internes, mais aussi au transport international.

La création de la concurrence contribuerait à baisser les prix

Selon la responsable des ventes de l’agence touristique « Milzem », Mounia Ouaghlani, cette décision changerait les prix des billets d’avion qui étaient souvent élevés, surtout concernant la France, la Turquie et l’Allemagne.

Elle a aussi souhaité la création d’entreprises nationales qui s’occuperaient du transport international de l’Algérie, car cela créerait une concurrence féroce qui ne peut que mener à la baisse des prix après la réouverture des frontières et la disparition de Covid-19.

Cette décision encouragerait les immigrés algériens, et même les touristes étrangers à visiter continuellement l’Algérie. Chose qui pourrait réanimer les agences touristiques qui ont subi un grand effondrement, voire même la faillite, à cause des décisions prises par le gouvernement pour faire face à l’épidémie du Covid-19.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Pour la réouverture des frontière algérienne c’est pour quand s’il vous plaît il y a pas moyen de savoir parce qu’on en a marre de sa frontière fermée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: المحتوى محمي !!